• Pas d'événement cette année

Historique

L'asbl « Ardennes Memories » :

L’asbl « Ardennes Memories » est née d’un constat de carence. En 2009, à l’approche du 65e Anniversaire de la Libération et de la Bataille des Ardennes, quelques passionnés se rendent compte que rien – ou presque – n’est envisagé afin de commémorer dignement cet anniversaire. Pis, les quelques initiatives lancées, ci et là, ne sont même pas coordonnées. Face à ce triste constat, le Colonel Arnold De Beir, Commandant Militaire de la Province de Luxembourg, et François-Xavier Jordens, historien, décident de réunir autour d’une même table autorités politiques et monde associatif. De cette rencontre, une idée novatrice va fleurir.

Celle d’une synergie entre un comité de pilotage, communes intéressées et associations de collectionneurs. Ce concept, basé sur le parcours des bornes de la « Voie de la Liberté », répond, alors, à un double objectif. D’une part, permettre au public et aux vétérans d’assister à l’ensemble des activités prévues dans la province. Auparavant, il n’était ainsi pas rare d’avoir plusieurs cérémonies dans les mêmes créneaux horaires. Ce qui n’était nullement judicieux. Et d’autre part, honorer au mieux de nos possibilités la mémoire de nos compatriotes et de nos Libérateurs en cette date anniversaire.

Pari audacieux, mais pari réussi. Lors du week-end des 11, 12 et 13 décembre 2009, moment solennel de cet anniversaire, près de 75.000 visiteurs se rendent sur les lieux de mémoire ardennais, témoignant ainsi de leur attachement aux valeurs démocratiques et à leurs Libérateurs anglo-saxons. Le public ne s’y trompe guère, puisque près de 1.700 figurants, rehaussés par la présence de 600 véhicules, se sont donnés la main afin de dresser un programme des plus complets d’un bout à l’autre de la province martyre.

Suite à ce premier succès de masse, une évidence s’impose, alors, aux initiateurs du 65e Anniversaire : il ne faut pas laisser l’opération sans lendemain. Si le constat est limpide, la question de l’importance du projet se pose bien vite. Il est, ainsi, clair que pareilles commémorations ne peuvent voir le jour qu’en des dates spécifiques, et non chaque année. La dépense en énergie étant colossale. Il est donc décidé de lancer un nouveau projet commémoratif « limité » à un spectacle « son et lumières » semi-professionnel et d’un rayonnement géographique plus restreint.

Enthousiasmés par le nouveau défi, deux associations de reconstitution historique, soit la « Duty First » du bouillant Serge Balleux et l’ « Historical Military Remember Association », se joignent à Arnold De Beir et à François-Xavier Jordens. Le projet de spectacle ficelé, ils ne leur restent plus qu’à trouver l’endroit idéal pour cette prestation. Ils ne leur faut pas longtemps pour trouver la perle rare… Ce sera la ville symbole de Bastogne qui accueillera ce projet de spectacle, et plus particulièrement les villages de Cobru et de Recogne : Ardennes Memories venait de prendre un nouvel envol.

Depuis 2010, le concept évolue, le spectacle grandit, tandis que le nombre de visiteurs augmente sans cesse. Aujourd'hui, "Ardennes Memories" se professionnalise afin d'offrir un spectacle toujours plus grandiose aux nombreux visiteurs annuels. Gageons que ce bon départ soit le garant de riches années encore.

 

 

Back to top